On se fait un petit rail ?

Si vous voulez retrouver l’ambiance  des trains hors d’âge – je ne parle pas du service commercial entre Paris et Limoges – il n’y a qu’un rendez-vous à ne pas manquer et il n’a lieu qu’une fois tous les trois ans : la fête de la vapeur.
Celle-ci se déroule tout autour de la baie de Somme, du Crotoy à Cayeux, ce train desservira les gares de Noyelles, Saint-Valery et Cayeux, son terminus…

Et quelle concentration ! Ici viennent s’abreuver de charbon des vieilles et belles dames d’acier originaires de toute l’Europe. Elles côtoient l’espace d’un week-end la compagnie locale (chemins de fer de la baie de Somme ou CFBS) qui a briqué et fait rouler son matériel sur sa voie métrique.

En 2 mots, les voies classiques SNCF font environ 1m40 de large. Les voies métriques font évidemment 1m,  sont aussi moins chères à construire et entretenir,  permettent des virage plus serrés, au prix d’une circulation à une allure plus faible. 

Il suffit donc d’acheter un passe pour grimper dans les convois ancestraux de cette fête et remonter au temps où le voyage en train était encore une aventure avec un arrière-gout de rêve.  Les voitures 3ème classe avec leurs banquettes en bois vernis suivent avec grâce et grincements leur maman toute fumante. Et les cabines de conduite toutes grimées de cuivre et laiton  vous replongent un instant dans un roman de Zola ou un film au temps du cinéma muet.

Qui aurait cru qu’on pourrait monter dans un métro parisien pour admirer les prés salés ?

Vous vous en doutez un peu, ce fut donc un régal pour moi, qui ai sans trop savoir pourquoi le train dans la peau. Et un régal aussi pour mon appareil photo. Voici donc un extrait de ce week-end riche en découvertes, et pas que sur les rails. La baie de Somme vaut aussi le détour à elle seule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ